Le monde

Avec l’Arcane XX, l’initié s’est régénéré spirituellement, il a transcendé la matière et a maintenant acquis la parfaite connaissance des secrets de la nature ; il est de ce fait devenu un magicien.

L’Arcane XXI symbolise la synthèse de toute son oeuvre. Cet Arcane, outre le triomphe de l’initié sur la matière, évoque le triomphe total de l’âme et de l’esprit. Désormais l’initié est le maître du monde, il a asservi toutes les forces de la nature et les anges volent à son service, car il est pénétré d’une lumière divine supérieure à la leur. Au centre de la lame figure une femme à peine couverte d’une longue écharpe rouge évoquant son mouvement perpétuel. Cette femme en mouvement correspond à l’âme de l’univers, à la vie qui anime tous les êtres, à la création. Dans sa main gauche, elle tient deux baguettes symbolisant les énergies captées et restituées au sein du tourbillon vital.

La baguette surmontée de la sphère rouge capte la chaleur céleste qui rayonne grâce au souffle émanant de la baguette à la sphère bleue. Les deux baguettes sont tenues dans la main gauche, celle qui absorbe ; la main droite, tournée vers le bas, répand l’énergie. La femme se déplace dans une guirlande composée de trois rangs de feuil-les vertes fixées, en haut et en bas, par des rubans entrecroisés. Cette guirlande peut verdir grâce à l’esprit régénérateur universel émanant de la femme. Elle représente le mouvement des astres et le mouvement perpétuel. Les deux rubans entrecroisés figurent les deux pôles, positif et négatif, qui, en s’attirant et en se repoussant, sont à l’origine du mouvement initial. Le point de croissance des feuilles est situé au centre de la partie inférieure de la guirlande. De là, les feuilles ordonnées sur trois rangées remontent vers la droite et la gauche pour s’unir au sommet de la couronne. Elles symbolisent le double ternaire, l’hexagramme, le microcosme uni au macrocosme pour former un Tout.

Aux quatre angles de la lame, on distingue les quatre symboles des Évangélistes : le Lion, le Taureau, l’Aigle, l’Ange. A gauche, le Taureau de saint Luc évoque la terre, le printemps ; ses cornes sont rouges pour indiquer l’énergie active qu’il renferme. A son côté, à droite, le Lion de saint Marc représente le feu, l’été ; sa crinière suggère les flammes du feu, son museau jaune la chaleur de l’été. En haut de la lame, dans l’angle opposé à celui du Taureau, on trouve l’Aigle de saint Jean, sur le point de s’envoler, qui symbolise l’automne. Son corps bleu représente l’air ; son bec, ses serres et le bout de ses ailes sont dorés, en signe de spiritualité.

Lancez votre séance de voyance sans attendre !

Le monde
5 (100%) 3 votes