Interprétation rêver de son clone ou de son double

Selon la tradition populaire, rêver de soi est un mauvais présage, annonciateur de malheur et de mort. Ceci est également dit de ceux qui voient leur double dans la vie réelle, donc pas dans un rêve, mais comme éveillés ; c’est comme avoir une vision, une apparition d’un spectre ou d’un esprit avec un aspect identique à vous-même. Il peut apparaître près de vous, à vos côtés ; ou il peut même se manifester dans un lieu très éloigné de vous : il y aura des gens qui prétendent vous avoir vu dans un lieu à un moment où vous étiez ailleurs (bilocation).
En allemand, cette apparition particulière est appelée « Doppelgänger » (c’est-à-dire « double marche à côté »), un mot qui a maintenant été utilisé pour se référer au double spectral de soi.

Le sosie, le « double marcheur » Le folklore et la littérature ont transmis de nombreuses histoires et légendes selon lesquelles le Doppelgänger apparaîtrait aux gens pour annoncer leur mort imminente, ou du moins en relation avec un grand danger qui les affecte personnellement. Ou, on dit que le Doppelgänger du défunt a été vu en train d’assister aux funérailles, d’apporter le cercueil, de manger avec les convives, etc.

Beaucoup de gens célèbres ont eu une vision de leur Doppelgänger avant de mourir : parmi eux, le poète Percy Bysshe Shelley, qui l’a vu un jour près de lui, sur la plage : il a pointé du doigt les vagues de la mer sans rien dire ; dans cette mer Shelley s’est noyé environ un mois après. Le  » double  » peut aussi apparaître aux membres de la famille d’une personne en même temps que sa mort, ou avec un malheur qui le frappe durement ; par exemple, le poète John Donne a vu le Doppelgänger de sa femme quand elle a avorté ; lui, qui était alors à Paris, a vu sa femme (ou plutôt son  » double « ) traverser la chambre avec un bébé mort dans ses bras.
…. en littérature…..

Le thème du double, du romantisme à nos jours, a été développé à plusieurs reprises ; le double est souvent un anthogoniste, un imposteur, l’incarnation de la conscience du protagoniste, quelque chose qui le persécute et qui peut finalement le conduire à la folie et à la mort (« William Wilson », « The Lane », « Le portrait de Dorian Gray », « Le cas étrange du Dr Jekyll et Mr Hide », « The was Matthias Pascal », etc. Le cinéma et la bande dessinée ont également re-proposé le thème du double avec des gens ordinaires se transformant en super-héros (Batman, Superman, Spider-Man, Hulk, etc.).

Le thème du double est très exploré car il reflète la condition psychique de l’homme moderne, souvent en crise d’identité, déchiré par des tendances opposées, divisé entre être et apparaître.
… et en psychanalyse

Freud parle du Doppelgänger comme d’un exemple du  » dérangeant « , ou de ce sentiment de malaise et d’inconfort qui survient quand on observe quelque chose qui semble étranger mais familier en même temps. Le  » dérangeant « , c’est ce qui  » était autrefois caché, mais qui apparaît maintenant au grand jour  » ; c’est le complexe que nous avions surmonté mais qui revient, et c’est pourquoi il nous dérange, nous dégoûte et nous ennuie. C’est l’inconscient, ou en termes jungiens, l’Ombre qui se manifeste.

La double marche à côté’ est liée au concept de l’Ombre, du jumeau maléfique, de l’antagoniste, mais aussi de l’Ame et de l’Ange Gardien. Parfois le Doppelgänger peut se présenter comme une figure réconfortante et rassurante, mais le plus souvent il est perçu comme  » mauvais  » ; car si d’un côté il peut nous rassurer sur l’idée d’avoir un  » double  » qui nous survive, de l’autre il nous rappelle que nous sommes destinés à mourir, et cela nous trouble.

Le narcissisme est aussi lié au thème du double : l’amour excessif et exclusif de soi est possible parce que les défauts et les aspects négatifs de sa personnalité se déversent dans le  » double maléfique « , qui reste relégué à l’inconscient ; Narcisse ne voit donc que la belle image de soi, celle qu’il aime aveuglément.

J’aime beaucoup le thème du double, et je pourrais dire beaucoup plus de choses, mais le message deviendrait trop long, alors je vais m’arrêter là. Cependant, en revenant à votre rêve, vous verrez que toutes ces informations peuvent vous aider à mieux comprendre sa signification.
Qu’est-ce que cela signifie de voir son propre Doppelgänger dans un rêve :

En fait, rêver de son propre Doppelgänger ou « double » est un rêve complexe à déchiffrer, et vous devrez essayer de trouver l’interprétation qui convient le mieux à votre situation.

L’inconscient, l’Ombre, le dérangeant : des sentiments refoulés, des qualités cachées, des côtés de vous que vous n’acceptez pas ; ce que vous ne voulez pas voir de vous-même ressort de votre conscience ; c’est positif car vous pouvez le réintégrer dans votre personnalité.
Sentiment de culpabilité, mauvaise conscience : votre conscience vous reproche quelque chose, vous avez le sentiment d’être persécuté.
J’ai besoin de vous examiner objectivement, de vous regarder de l’extérieur, de prendre du recul, d’être plus détaché pour mieux comprendre une situation complexe.
Le narcissisme, l’amour de votre ego et de votre image ; vous regarder, vous admirer vous-même est la chose la plus importante au monde.

Interprétation rêver de son clone ou de son double
5 (100%) 10 votes

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*