Astrologue

L’astrologie est très ancienne, l’origine se perd dans le temps. Le plus ancien matériel connu date d’environ 4000 avant J.-C. en Sumérie, à Babylone. Les prêtres chaldéens avaient également des calculs astronomiques et astrologiques avancés et ont marqué de leurs empruntes l’Histoire de l astrologie. Ils avaient des calculs pour prédire le temps, le calendrier agricole, le calendrier des cérémonies religieuses liées aux dieux du ciel, des prédictions sur le sort des Souverains des États et tous les faits importants de la vie publique. L’astrologie chaldéenne s’est répandue en Perse, en Inde, en Arabie, en Egypte et en Grèce. Ils connaissaient les planètes Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne. Leur astrologie n’était pas liée à des dieux féminins ou masculins, mais simplement à des événements. Ce lien avec les dieux s’est produit lorsque les peuples du Nord ont envahi la Mésopotamie et imposé leur religion. Le lien a été établi principalement avec les planètes, car ce sont elles qui ont indiqué le changement de direction des événements.

L’astrologie a d’abord été importante dans l’agriculture.

Les peuples nomades ont donné plus d’importance à la Lune, pour prévoir la vie animale, l’accouplement et la procréation. Les peuples agricoles ont donné plus d’importance au Soleil (et à ses 4 saisons) pour prévoir les plantations et les récoltes. Les navigateurs étaient guidés par les étoiles et les constellations (il n’y avait pas encore de boussole). A partir de leurs observations, ils ont découvert les constellations de signes (Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau et Poissons). La plus ancienne carte astrale (connue à ce jour) d’après l’Histoire de l astrologie est celle du roi Sargon Ier de Babylone en 2350 avant J.-C. La plus ancienne carte pour une personne ordinaire (connue de nous) date du 20-04-409 avant J.-C. L’astrologie n’a commencé à devenir individuelle qu’avec la prise d’Alexandrie, et l’homme n’a commencé à être considéré comme un microcosme qu’à partir du Moyen Age. Le premier thème astrologique avec un calendrier (qui détermine l’Ascendant) qui est rapporté vient de Grèce, en 70 avant J.-C. Il a été appelé Horoscope, ce qui signifie “J’observe celui qui apparaît”. Il existe des cartes des étoiles égyptiennes avant 4200 av. Les pyramides étaient orientées vers le Nord et servaient également d’observatoires astronomiques, et de la même façon les tombes des rois. Les Égyptiens ont accordé une importance considérable aux décanats. En Chine, vers 2637 avant J.-C., il y a 12 animaux, et non pas 12 signes, et chacun d’eux gouverne une année. De plus, leur astrologie est basée sur la Lune (à l’ouest, elle est basée sur le Soleil). L’ancien calendrier chinois est parfait pour prédire les changements de temps, les variations au cours d’une saison, la pluie ou la sécheresse et de meilleurs moments pour les plantations et les récoltes. Les Arabes, si bons en mathématiques, ont inventé l’astrolabe (utilisé pour mesurer la hauteur des étoiles) et se sont spécialisés dans la prédiction. En Grèce, l’astrologie est arrivée par l’intermédiaire d’un prêtre chaldéen qui s’y est installé et, vers 640 avant J.-C., a fondé une école. Aristote a d’abord mis en relation les 4 éléments (feu, terre, air et eau) avec les 4 principes (chaud, froid, sec et humide) et les a associés au comportement des gens. Hippocrate, père de la médecine, a observé dans le corps humain les mêmes cycles de la nature, et a établi des jours critiques. Pour lui, le médecin qui ne connaissait pas l’astrologie n’avait pas le droit de toucher un patient. À Rome, Auguste a imprimé son signe natal (Capricorne) sur l’une des pièces de monnaie de l’époque. Les Romains étaient si fanatiques que certains ne traversaient même pas la rue sans consulter un astrologue. Bien sûr, l’astrologie était très populaire et il y avait beaucoup de charlatans. En Amérique, avant Christophe Colomb, l’astrologie était cultivée par les Mayas et les Aztèques (400 à 600 après J.-C.). Le culte du maïs, pour la célébration du Soleil, était similaire aux rituels de l’ancienne Chaldée, de l’Égypte et de la Grèce. Les Aztèques avaient 20 signes et prédisaient 3 ans à l’avance l’arrivée de l’homme blanc (en 1517). Des astrologues célèbres : – Copernic, né en 1473, signe du Verseau. – Paracelse, né en 1493, signe du Scorpion. – Nostradamus, né en 1503, signe du Capricorne. – Galilée, né en 1564, signe du Verseau. – Kepler, né en 1571, signe du Capricorne. – Morin de Villefranche, né en 1583, signe des Poissons (dernier astrologue d’un roi, il était médecin et a prédit sa propre mort). – Newton, né en 1642, signe du Capricorne (sa phrase la plus célèbre, dit à Alias Halley, découvreur de la comète de Halley, qui était sceptique : “la différence entre toi et moi, c’est que j’ai étudié l’astrologie, et pas toi”. En 1908, la première école d’astrologie des États-Unis a été fondée. En 1930, la vague astrologique y a commencé. L’astrologue américaine Evangeline Adams a été arrêtée pour avoir prédit l’avenir, et s’est rendue au tribunal pour les Ephémérides ; elle a alors demandé à analyser la carte d’une personne qu’elle ne connaissait pas. Le juge a donné la date de naissance de son fils et a été convaincu par ce qu’il a entendu, et elle a été acquittée. L’Histoire de l’astrologie est essentielle pour mieux comprendre ce qu’elle apporte. En effet, l’astrologie est très utilisée par les coachs de voyance-telephone.be Vous pouvez consultez d’autre dossiers élaborés par nos coachs pour en savoir encore plus et pouvez prendre également un rendez vous pour vous aider à avancer .

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code